Optimiser sa rémunération de dirigeant de SASU ou SARL: pourquoi faire et comment procéder ?


Cet article s’adresse aux dirigeants et entrepreneurs qui souhaitent optimiser leur rémunération au niveau fiscal et social : 

  • Dirigeants de TPE et PME qui réalisent plus d’1 million d’euros de CA ;
  • Entrepreneurs et fondateurs d’entreprises à fortes marges et CA récurrent (SaaS, services) ;
  • Solopreneurs et professionnels libéraux qui réalisent plus de 100 000€ de CA annuel.

Dans cet article : l’essentiel de ce que vous devez savoir si vous souhaitez optimiser votre rémunération, et si vous vous questionnez sur la rémunération du dirigeant de SAS (ou SASU).

Vous présidez une société par actions simplifiée unipersonnelle ou vous êtes gérant d’une SARL ?


Voici tout ce qu’il faut savoir pour choisir le bon mode de revenu optimal en tant que dirigeant d’entreprise.

Optimiser sa rémunération de dirigeant : pourquoi faire et comment procéder ?


Pour ne pas peser sur les comptes de l’entreprise, l’optimisation de la rémunération du dirigeant d’entreprise doit faire l’objet d’un arbitrage entre trois paramètres :

  • les charges sociales patronales supportées par la société ;
  • la couverture sociale du dirigeant ;
  • l’incidence de la fiscalité au niveau de la société comme à titre personnel 

Précisons tout de suite qu’il n’existe pas à ce propos de règle d’application générale : il convient de tenir compte de la santé financière de la société ainsi que des objectifs de son dirigeant associé en termes de patrimoine personnel. 

Dans tous les cas, trois options se dégagent auxquelles on peut ajouter la solution de création d’une holding : encaisser un salaire, utiliser les avantages des primes ou se verser des dividendes. 

La solution idéale pour optimiser la rémunération du dirigeant d’entreprise est un savant mix de tout cela, à étudier au cas par cas.


Optimisation de la rémunération du dirigeant de SAS et SARL des différences


L'incertitude financière et l’évolution des lois fiscales et sociales exigent de définir une stratégie fine d'optimisation de votre rémunération de dirigeant. 

Le montant des cotisations sociales sur la rémunération est généralement plus faible en SARL, avec une distinction entre le gérant majoritaire de SARL et le dirigeant de SAS (ou le gérant minoritaire de SARL).


Inversement, les prélèvements fiscaux sur dividendes ont longtemps été plus faibles avec les SAS, mais l’instauration de la Flat Tax oblige désormais à tempérer cette affirmation sur les dividendes SAS.

Il faut donc une analyse minutieuse des charges sociales et fiscales par des experts en rémunération pour voir la solution adaptée à chaque entrepreneur et à la structure juridique de sa société (SAS, SARL, EURL…).

Cette optimisation fiscale et sociale utilise en effet des outils transparents et parfaitement légaux, sous réserve d’appliquer les dispositions de la loi et son esprit.

Optimiser la rémunération du dirigeant de SAS et SARL grâce à 3 paramètres permis par la loi


Pour réduire le coût pour l’entreprise, tout en augmentant le revenu disponible du dirigeant, nos experts vont donc moduler 3 paramètres permis par la loi : 

  • les charges sociales, 
  • l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux (IR) 
  • l'impôt sur les sociétés (IS)

Il n’existe pas de recette type, c’est une réponse au cas par cas.

C’est un travail d’ingénierie financière dépendant tout autant de votre entreprise (statut fiscal et social, taille de l’entreprise…) que de votre situation personnelle (situation patrimoniale, objectifs, situation familiale…).

L’expertise de notre cabinet va vous aider à établir une stratégie de rémunération sur-mesure, avec une vision globale et personnalisée englobant les revenus immédiats, les revenus de remplacement ou les revenus complémentaires pour la retraite.


Quelles options sont possibles pour optimiser la rémunération du dirigeant de SAS et SARL


Chacune des options à son lot d’avantages et d’inconvénients. 

Ceux-ci se manifestent au niveau des cotisations sociales et de l’imposition de la SASU, comme de son président. 

Ce dernier doit aussi calculer l’incidence de ses choix sur un triple registre de revenus : 

  • immédiats, 
  • de remplacement 
  • et complémentaires

Solution 1 : Faire le bon choix de rémunération : salaire ou dividendes ?


Pour résoudre cette équation, il faut intégrer au moins deux éléments de base : 

  • d’une part, les charges que la société peut financièrement supporter ; 
  • d’autre part, l’intérêt patrimonial de son dirigeant. 


Car bien évidemment, l’optimisation de la rémunération du dirigeant de SAS ou SARL passe aussi par la sauvegarde de la pérennité de l’entreprise. 


Précisons, que celle-ci peut être fixe, variable et même se composer d’avantages en nature.

  • Lorsqu’il est salarié de la SAS, son président bénéficie du régime général de la sécurité sociale
  • Le salaire encaissé est assujetti à l’impôt sur le revenu, après une déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels
  • En termes d’inconvénient, le salaire du président associé unique de SASU ne donne pas droit à l’assurance chômage.

Solution 2 : le compte courant d’associé


Afin d’assurer la pérennité de la société tout en optimisant le revenu du dirigeant d’entreprise, vous pouvez laisser l’argent s’accumuler sur le compte courant d’associé durant quelques mois. 

Cette réserve constituée demeure disponible pour faire face à des dépenses imprévues.

Solution 3 : se verser des dividendes


L’autre option permettant l’optimisation de la rémunération du président de SASU ou d’EURL est celui des dividendes. 

Cette alternative peut s’avérer intéressante sur le plan fiscal, car elle est soumise au prélèvement forfaitaire unique (PFU), aussi appelé flat tax, à hauteur de 30 %. 

Se verser des dividendes est aussi intéressant pour éviter de payer des cotisations sociales.

Solution envisageable si les couvertures respectives sont assurées par ailleurs : cela est possible puisque vous pouvez cumuler dividendes, salaires et primes. 

Côté inconvénients, nous en voyons deux :

  • Les dividendes ne peuvent être versés qu’en cas de résultats bénéficiaires distribuables ou d’une ponction dans les réserves ou le report ; 
  • Le paiement de dividendes n’est pas déductible des résultats de la société


Solution 4 : La création d'une holding


Autre alternative intéressante permettant l’optimisation des revenus du président de SASU ou EURL : la création d’une société holding.

Cette solution vous permet d’acquérir d’autres parts d’entreprises que vous pouvez regrouper sous la houlette d’une même maison-mère. 

Vous bénéficiez aussi d’avantages fiscaux et même de l’éventuelle plus-value en cas de cession de votre société. 

L’option de la holding permet par ailleurs de profiter des avantages cumulés d’une rémunération en salaires, en dividendes et en accessoires à la rémunération.


 

Updated on