Comment déclarer mon activité LMNP ?

house-key

L’investissement dans la pierre est, depuis des décennies, l’investissement préféré des français. Envie de vous lancer dans l’immobilier pour vous protéger de l’inflation ? Il existe mille et une raisons de choisir l’immobilier locatif ! C’est l’une des meilleures solutions de prévoyance. Choisir l’immobilier c’est donc investir dans un placement sûr qui ne craint ni crise économique, ni crise financière.  
Vous vous demandez quelle option choisir ? Plusieurs choix s’offrent à vous ! L’option la plus intéressante est l’investissement locatif meublé non professionnel (LMNP)


Bien comprendre le statut LMNP


Le LMNP ou l’ « investissement locatif meublé non professionnel » est un régime fiscal qui offre de nombreux avantages à tous ceux qui souhaitent se lancer dans l’investissement immobilier locatif. 
Le LMNP concerne, aussi bien les appartements en résidences de service (pour étudiants par exemple), que la location des chambres / logements meublés et les locations saisonnières. 
Avec ce régime, les loyers perçus sont soumis au régime d’imposition sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC). 
Pour pouvoir profiter du statut fiscal du LMPN, le bien immobilier concerné doit être à usage d’habitation (permanent, temporaire ou saisonnier). Le LMNP présente de nombreux avantages comme la simplicité de gestion de cette activité, les avantages fiscaux (revenus locatifs peu / pas imposés), la possibilité de récupérer la totalité de la TVA sur l’achat immobilier, la loi Censi-Bouvard (11 % de réduction d’impôt du prix HT du logement) etc…


Comment bénéficier de ce statut ? 


Vous devez respecter certaines obligations. En effet, le bail doit être meublé et le bien doit comprendre, au minimum, des éléments de mobilier (détaillé dans le cadre de la loi Alur 2015). En ce qui concerne la durée du bail, elle est limitée à 1 an (9 mois pour étudiants).

Comment déclarer mon activité LMNP ? 


Si vous êtes là c’est que vous cherchez à profiter du statut de loueur meublé non professionnel pour générer des revenus complémentaires, diversifier votre patrimoine et bénéficier de nombreux avantages fiscaux.  
Les loyers que vous allez percevoir en LMPN vont constituer des bénéfices industriel et commerciaux (BIC). Ainsi vous pouvez choisir entre le régime Micro Bic et le régime Réel Simplifié. Vous vous demandez quel régime fiscal choisir ? Découvrons ensemble comment se lancer en LMNP.


Le choix du régime fiscal 


Aussi appelé régime forfaitaire, le régime Micro Bic, est assez intéressant si vos revenus locatifs annuel (charges comprises) sont inférieurs à 72 600 euros. Si vous choisissez ce régime, seule la moitié de votre revenu sera soumise à l’impôt. Vous pouvez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % (ou 71 % pour les meublés de tourisme classés). 
Les charges ne sont pas déductibles. Ainsi, si vous avez peu de charges, nous vous conseillons vivement de choisir le régime Micro Bic. 
A noter que dans le cas d’une location qui démarre en cours d’année, le montant du plafond du Micro Bic est ajusté au prorata du temps de location.
Les démarches en Micro Bic sont assez simples. Il suffit de remplir une déclaration (2042C pro) pour déclarer les revenus issus de votre activité. 
Avec le régime Réel Simplifié, aucune limite sur les revenus locatifs. (Obligatoire si recette annuelle charges comprises supérieure à 72 600 euros ou 176 200 euros pour les meublés de tourisme classés). 
Vous pouvez également choisir ce régime si vous payez trop de charges (assurances, taxe foncière, abonnements, travaux de rénovation, intérêts de crédit, frais d’acquisition etc…). 
Le régime Réel Simplifié vous permet également d’amortir la valeur du logement, des travaux importants et du mobilier. 


La déclaration du lancement de l’activité


Rien de compliqué ! Vous n’avez qu’à vous inscrire au greffe du Tribunal de Commerce et de remplir la déclaration de votre activité (formulaire P0i). C’est à ce moment-là que vous pouvez choisir entre le régime Micro Bic et le régime Réel Simplifié, aussi obtenir un numéro SIRET. 
Vous êtes en indivision ?  Dans ce cas, vous devez remplir le formulaire F CMB. 


Changer de régime fiscal, est-ce possible ? 


Le régime réel, bien qu’il impose des obligations comptables (tableaux d’amortissement, comptes de résultats, bilans...) est des obligations déclaratives (déclaration annuelle n°2031, rapport de résultat 2042C pro, envoie de la liasse fiscale à l’administration) est souvent plus avantageux et plus intéressant que le régime Micro Bic. 
Vous avez choisi le régime Micro BIC et vous souhaitez bénéficier de tous les avantages qu’offre le régime Réel Simplifié ? Ce changement de régime est possible. Il suffit de contacter le Service des Impôts des Entreprise via lettre AR de levée d'option. À noter que le changement de régime ne peut se faire qu’avant le 1er février de l’année souhaitée.

Updated on